La Journée Européenne du Fret Ferroviaire

  • La Journée Européenne du Fret Ferroviaire

  • De la crise à la reprise ?

     

    2016 a été une année particulièrement difficile. La JEFF 2017 commence par l'analyse des résultats de trafics et du baromètre des chargeurs pour examiner ensuite les leviers d'innovation et d'action susceptibles d'inverser la tendance.

     

    En savoir plus sur Eurogroup Consulting           En savoir plus SNCF Réseau

  • Matinée : conjoncture des trafics et efforts structurels

    9h30-10h45 : Coup d’arrêt du marché ferroviaire en 2016 : simple accident ou retour à la tendance baissière ?

    La grève du printemps et les mauvaises récoltes céréalières ont marqué l'activité de fret l'année dernière. Ces explications suffisent-elles à expliquer la baisse des trafics? A partir des chiffres et des indicateurs déjà disponibles, les acteurs et les observateurs du fret ferroviaire débattront des conditions d'exploitation, des contextes économiques et des concurrences modales.

    avec la présentation du baromètre annuel du fret ferroviaire par Eurogroup.


    11h00-12h30 : Le ferroviaire en action(s)

    Malgré une conjoncture difficile, le secteur du fret ferroviaire est marqué par de profonds mouvements de réforme. Ce grand débat doit d'abord permettre d'évaluer les conséquences attendues du nouveau rôle des régions et du contrat de performance Etat-SNCF Réseau. Les intervenants examineront également les actions entreprises pour mieux organiser les circulations et rendre plus efficace la chaîne logistique, de la sécurisation des sillons aux mutualisations des besoins en passant par la rationalisation des moyens de production, sans oublier les efforts des ports pour dynamiser les trafics longue distance.

  • Après-midi : quels leviers d'innovation pour répondre aux stratégies des chargeurs ?

    14h00-14h40 - International : le développement des nouvelles routes ferroviaires

    La pertinence du mode ferroviaire s'exprime de façon privilégiée sur la longue distance et le franchissement des obstacles naturels. Alors que la croissance des transports intercontinentaux se poursuit à l'échelle mondiale, comment le rail peut-il exploiter ses atouts propres par rapport à l'aérien et au maritime? Temps de parcours, coûts de transport, bilan environnemental... Deux axes seront particulièrement étudiés: la route depuis la Chine et la Russie vers l'Europe occidentale, ainsi que la desserte de la Turquie. En quoi les corridors améliorent-ils les conditions d'exploitation ? Comment améliorer encore leur fiabilité ?

     

    14h50-15h30 - Environnement : mieux valoriser les bénéfices du mode ferroviaire

    La priorité accordée aux politiques d'amélioration des bilans carbone, et amplifiée depuis la COP21 de décembre 2015, pourrait donner une nouvelle vigueur aux trafics ferroviaires. Mais à plusieurs conditions, comme la décongestion des routes, la diminution des nuisances sonores ou la modernisation des matériels roulants. Surtout, les outils à disposition (comme les CEE, certificats d'économie d'énergie) pourraient être développés, et rendus plus faciles d'utilisation aux clients. Cette séquence permettra de mieux comprendre les enjeux en la matière.

     

    15h40-16h40 - Digitalisation : le grand bond en avant

    Les questions se bousculent sur le front de l'innovation numérique, appelée à fluidifier les différentes étapes de la production ferroviaire. Quels nouveaux acteurs et quelles technologies? Comment améliorer l'exploitation quotidienne? Comment bien choisir les outils qui peuvent simplifier la vie des professionnels: collecte du besoin client, suivi de la prestation, facturation intégrée. Faut-il s’accorder sur un standard commun en matière de technologies ?
    Un focus particulier sur l'amélioration de la qualité de service: suivi des trafics en temps réel, puissance des objets connectés, communication interactive...

     

    16h50-17h30 - Mutualisation et massification des flux

    La finalité des efforts de modernisation des outils et des process consiste toujours à rationaliser les moyens de production afin d'améliorer la compétitivité des offres de transport. Tout au long de cette séquence, seront abordés des exemples de réalisations, aussi bien côté chargeurs que côté commissionnaires. Comment doivent se positionner les entreprises ferroviaires pour aider ou s'adapter à la massification ? Comment les commissionnaires peuvent contribuer à convaincre les chargeurs de se lancer dans des solutions multimodales ?

    Consultez le programme des conférences de cette journée

SITL PARIS

SITL Paris

14-16 mars 2017
Paris • France


Intralogistics

INTRALOGISTICS EUROPE

14-16 mars 2017
Paris • France


Transport Next Generation

Tranport Next Generation

14-16 mars 2017
Paris • France

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici